Déjà Paru

LIBÉRER L'ENFERMÉ. AUGUSTE BLANQUI

Ouvrage écrit en collaboration avec Valentin Pelosse.

Au fond de nos souvenirs dort Blanqui, exalté, allumé, tour à tour activiste, militaire, « alchimiste », « philosophe », dressant des barricades avec des mots et des mots comme des barricades. L’homme des proclamations, des éclats : « Pourquoi le drapeau de la révolution est-il rouge ? c’est qu’il fut trempé mille fois dans le sang du prolétariat ». Par ses actes, ses écarts, ses images, Blanqui devint un mythe. Celui que l’on nomma l’Enfermé est devenu l’effigie du révolté — en oubliant ce qu’il fut. 

Ce bref texte sommeillait à la fin d’un volume que nous fîmes paraître en l’an 2000 (reprise d’une parution de feu les Éditions de la Tête de feuille, 1973) où se confrontaient les « Instructions pour une prise d’armes »,  « Je suis un de ces voyageurs »« Contre le positivisme » et « L’Éternité par les astres ». Ne pas « Oublier Blanqui » est le but poursuivi.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-242-2 * 9 euros * 64 p. * 15 x 20 cm
Miguel Abensour Valentin Pelosse Sens & Tonka
Prix: 
9,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

ESTHÉTIQUE D'UN TRADER

Essai de critique fiction

Esthétique d’un trader est un essai sur l’art contemporain, élaboré à partir de l’œuvre de l’artiste américain Jeff Koons dont on ne retiendra ici que les initiales, les œuvres et les déclarations. « Ce sont les regardeurs qui font les tableaux », disait Duchamp. Dans le même ordre idée, on pourrait affirmer que ce sont les institutions, le marché et la critique autorisée qui font les artistes. Qu’aurait alors à proposer celui qui prendrait la liberté de ton et d’analyse pour aller au-delà des apparences et des évidences formelles, des sophismes et des discours convenus, si ce n’est un « essai de critique fiction» - puisque rien n’est vérifiable et que tout est sujet à caution dans l’ordre des sensations ? Il faut bien admettre que prêter des intentions aux objets d’art, leur faire dire explicitement ce qu’ils taisent ironiquement ou cyniquement, est un exercice à haut risque. Fort de la méthode «paranoïaque-critique» initiée par Salvador Dali, Esthétique d’un trader s’aventure dans le dédale des hypothèses et des analogies, des filiations et des ruptures, des héritages et des trahisons. Andy Warhol prétendait qu’il n’y avait rien derrière ses tableaux. Mon œil ! Que recèlent la statuaire métakitsch design plus de J.K. et le coût exorbitant de ses œuvres ? Que dissimule son monde enfantin, optimiste, cool et sympa ? Une autopsie s’impose. Les faits, les bibelots et les déclarations de l’artiste qui inspirent le propos, seront là pour démontrer que la «critique fiction» n’est, en définitive, pas très fictionnelle. L’œuvre de l’artiste-trader n’est qu’un fil rouge ; l’essentiel du propos porte sur les interactions entre économie, art et culture. Ceci étant, on ne va pas nous refaire le coup de la querelle des anciens et des modernes. Ni happy few, ni nostalgique, Esthétique d’un trader prend le parti d’une troisième voie, celle d’un gai savoir - car il faut bien vivre dans le luxe et la dégradation ambiante. La finance, la communication, le mainstream, etc., ont rendu la société néolibérale morose et oxymorique (le désenchantement enchanté, l’aliénation libertaire, le socialisme libéral, le cynisme convivial, la transgression normative…) Faudrait-il ajouter les œuvres d’art les plus courues à la liste des nuisances et des nourritures spirituelles frelatées ? Au terme du procès, ce sera au lecteur de juger.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-239-2 * 23 euros * 288 p. * 15 x 20 cm
Didier Vivien Sens & Tonka
Prix: 
23,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

UNE ÉDUCATION ARCHITECTURALE

Tunis-Paris-Rome-Paris

Antoine Stinco retrace dans ce récit l’itinéraire où le goût de l’architecture s’est, dans les années soixante, et malgré un enseignement rétrograde, imposé au jeune étudiant qu’il était.

En parallèle, l’auteur raconte certains états de sa vie truffés de péripéties dans une époque débutante où soufflait un vent de légèreté, pouvant faire croire, en plein cœur de ces années des trente glorieuses, à l’ambiguïté d’une liberté… enfin acquise ?

Un témoignage à ne pas manquer sur une époque révolue évoquant peut-être ce que furent « Les années folles » !

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-240-8 * 18,50 euros * 144 p. ill. * 15 x 20 cm
Antoine Stinco Sens & Tonka
Prix: 
18,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'EXTASE ESTHÉTIQUE

Jean Baudrillard et la consommation / consumation de l'art

« “Quant à l’art, il est trop superficiel pour être vraiment nul. [...] Comme pour l’anamorphose : il doit y avoir un angle sous lequel toute cette débauche inutile de sexe et de signes prend tout son sens, mais pour l’instant, nous ne pouvons le vivre que dans l’indifférence ironique.”

Cette phrase est extraite de l’article de Jean Baudrillard intitulé “Le complot de l’art”, paru dans le quotidien Libération du 20 mai 1996. À l’époque, le propos fut reçu comme une provocation, un jugement à l’emporte-pièce qui faisait de la création contemporaine une monnaie de singe et plaçait son auteur dans le camp de la réaction. Il était facile, en effet, de réactiver le combat historique de la modernité contre l’académisme [...] Sauf que cette posture avait pour principal défaut de reprendre un schéma obsolète auquel Baudrillard ne se conformait pas, tant sa position ne partageait rien avec les cris d’orfraie qu’à la même période un Jean Clair proférait. Nulle volonté, pour le théoricien de la simulation, de préserver une grandeur esthétique disparue, nul désir de s’en remettre à une bienheureuse transcendance de l’œuvre sous les noms de beauté ou de vérité. Au contraire, son jugement lapidaire était avant tout une manière d’en finir avec la transgression alors que celle-ci était — depuis plus d’un siècle — l’un des moteurs de l’art moderne. »

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-244-6 * 7 euros * 48 p. * 15 x 20 cm
Fabien Danesi Sens & Tonka
Prix: 
7,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

AVENTURE DES BARRES FLEXIBLES

« [...] Ne plus séparer les techniques (classique, jazz, contemporaine, baroque...) :  ce qui est une évidence (passer d’un style à l’autre) depuis un bon moment sur les scènes qui proposent des spectacles de danse, n’a longtemps pas inquiété les responsables de l’enseignement. Pourtant, de plus en plus de danseurs sont confrontés à cette obligation d’adaptation. Il n’est plus possible, maintenant, de n’être que “classique” (ni uniquement “contemporain” d’ailleurs), il leur faut, en concentrant en eux les divers moyens d’expression du xxie siècle, savoir s’engager corps et âme dans des mouvements aux motivations multiples. 

C’est cette synthèse des différentes notions présentes dans les écritures de la danse que j’ai tenté de faire dans mes exercices d’entraînement. Ce petit ouvrage se propose d’en dévoiler, dans la mesure du possible, les étapes, le cheminement, le but, qui, au fond, se confond avec les moyens. »

Collection:
Date de parution: 
20/10/2014
ISBN 978-2-35729-084-6 * 17,50 euros * 176 p. illustrées * 15 x 20 cm
Wilfride Piollet L'une et l'autre Aventure des Barres flexibles
Prix: 
17,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

SYNTHÈSE DES BARRES FLEXIBLES

[Théorie et partitions Laban]

Wilfride Piollet expose dans cet ouvrage la version achevée de ses Barres flexibles (expression tirée d’un poème que lui dédia René Char), sa théorie sur la danse consacrée aux exercices d’entraînement et d’échauffement. Ces exercices sont aussi bien outils d’interprétation que moyens de création et consignes d’improvisation. Synthèse des Barres flexibles se consacre précisément aux moyens d’observation et d’utilisation sensibles de cette recherche. Il se compose de deux parties :

– 1ère partie : Les moyens de penser son geste. Il s’agit là d’évaluer son propre espace de mobilité (les mesures du corps) et de prendre conscience de la projection du corps dans l’espace (les temps du corps) pour aborder différentes façons d’habiter et d’affronter l’environnement.

– 2e partie : Passer à l’acte. Cette partie est consacrée à la présentation exhaustive et synthétique des différents ingrédients qui composent la méthode des Barres Flexibles. Les exercices y sont présentés dans leur intégralité, sous la forme de partitions en cinétographie Laban.

Collection:
Date de parution: 
20/10/2014
ISBN 978-2-35729-085-3 * 32,50 euros * 416 p. illustrées * 15 x 20 cm
Wilfride Piollet L'une et l'autre Synthèse des Barres flexibles
Prix: 
32,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA BEAUTÉ DE L'INDIFFÉRENCE

OU LE PAT DE MARCEL DUCHAMP

– RÉÉDITION –

À observer l’art du XXe siècle, le ready-made est une pierre d’achoppement contre laquelle il est difficile de ne pas venir buter. S’il fut tout d’abord un objet non identifié par l’art de son temps, il est devenu une référence incontournable pour la création contemporaine qui ne cesse encore aujourd’hui de s’y rapporter. Faire de l’art avec ce qui n’en est pas : voilà la définition aporétique du ready-made qui a été progressivement invalidée par sa postérité. En obtenant une légitimité au sein du champ de la création plastique, l’invention de Marcel Duchamp s’est transformée en un paradoxal « objet-dard » dont l’instabilité semble continuer à inquiéter même si elle a rejoint les musées. Au cœur de ces « coins de chasteté » où toutes les provocations de la modernité ont été rassemblées, le ready-made demeure en effet le lieu d’une césure impossible à résorber. Il a ouvert la catégorie de l’œuvre d’art à ce qui lui était soi-disant le plus étranger lorsqu’elle se limitait encore à l’illusion : la réalité même.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-84534-203-3 * PVP 7,00 euros * 48 p. * 15 x 20 cm
Prix: 
7,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

PARLER À UN CHIEN

L’ouvrage de Didier Boone prend son point d’appui sur le motif du chien dans l’œuvre de Francisco Goya, dont, pour donner vie à ses personnages, il emprunte la figure énigmatique. 

Le Francisco de ce récit quitte un jour son compagnon, Rainer, et part au bout du monde, en promettant de revenir riche et célèbre. Rainer l’attend dans leur village. Francisco tardant à revenir, il va le rejoindre et découvre sa trahison : délibérément remplacé par un autre, il finira, véritable crève-cœur pour lui, par s’en retourner. 

On le retrouve alors dans le village, errant comme un chien abandonné, et faisant mine, manière de ne pas s’avouer totalement vaincu, de se rattacher au passé qu’ils ont vécu ensemble.

Fiction, réalité ? Destins croisés. Où sommes-nous donc dans ce récit poussant l’expression jusqu’au paroxysme de l’imaginaire et de l’allégorie où les éléments extérieurs mêmes sont comme autant de spectateurs ?

Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-35729-087-7 * PVP 10,00 euros * 64 p. * 15 x 20 cm
Didier Boone L'une & l'autre
Prix: 
10,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

À FORCE DE DESCENDRE DANS LA RUE, L'ART PEUT-IL ENFIN Y MONTER ?

– 3e ÉDITION –

« Quelques réflexions sur cette activité très spéciale qui consiste à poser dans l’espace urbain, ouvert à tous et plus généralement à l’extérieur (bien que des espaces répondant aux mêmes critères puissent également être intérieurs) des objets généralement dénommés « sculptures ». Ces objets sont-ils d’un type défini, reconnaissables parmi les autres objets de la ville ? Quelles significations ces objets ont-ils ? Si le même objet se trouve au Musée, sa signification est-elle identique ? Qui les permet dans la ville ? Où se trouvent-ils placés ? Qui choisit le lieu ?

Ce sont là quelques questions, et des dizaines d’autres, qui m’intéressent au premier chef depuis une trentaine d’années dans le domaine des travaux exclusivement urbains et s’effectuant en dehors des lieux spécialisés que je vais tenter d’aborder, succinctement, ici. »

D. B.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-910170-65-3 * PVP 10,50 euros * 64 p. * 15 x 20 cm
Daniel Buren Sens & Tonka
Prix: 
10,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA NAISSANCE DES DIEUX

Cet ouvrage tente de saisir "sur le vif" la transformation, constitutive de la mythologie, que l’institution de l’État fait subir au matériau mythique préexistant. Il se place dans la continuité des travaux anthropologiques de Claude Lévi-Strauss et de Pierre Clastres, considérant les "sociétés contre l’État". Il s’avère possible, dans le cas grec, de relever chemin faisant, le travail de "mythologisation" qui s’effectue sur un matériau mythico-mythologique préexistant — qui va des "légendes" de fondation des cités grecques à l’élaboration proprement mythologique chez Hésiode. Un parcours souvent absent dans d’autres cultures (historiques ou ethnologiques) où la fixation écrite de ces "légendes", évidemment orales à l’origine, n’a pas eu lieu.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
30/08/2014
ISBN 978-2-84534-221-7 * 17,50 euros * 160 p. * 15 x 20 cm
Marc Richir La naissance des dieux Sens & Tonka
Prix: 
17,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages